bique


bique

bique [ bik ] n. f.
• 1509; p.-ê. altér. de biche par bouc
1Fam. Chèvre. Une peau de bique. Crotte de bique.
2Fam. et péj. Vieille bique : vieille femme méchante. Grande bique : grande fille maigre. Loc. vieilli Être bique et bouc, bisexuel.
⊗ HOM. Bic.

bique nom féminin (peut-être altération de biche, croisé avec bouc) Familier. Chèvre. Populaire. Rosse, mauvais cheval. ● bique (expressions) nom féminin (peut-être altération de biche, croisé avec bouc) Familier. Crotte de bique, chose insignifiante. Peau de bique, vêtement fait avec une peau de chèvre. Populaire. Vieille bique, terme injurieux adressé à une femme. ● bique (homonymes) nom féminin (peut-être altération de biche, croisé avec bouc) Bic nom masculin

bique
n. f.
d1./d Fam. Chèvre.
d2./d Fam., péjor. Une vieille bique: une vieille femme désagréable.

⇒BIQUE, subst. fém.
A.— Familier
1. Chèvre :
1. Il allait au bois avec les deux biques et restait plus longtemps dehors.
POURRAT, Gaspard des montagnes, Le Pavillon des amourettes, 1930, p. 177.
P. méton. Peau de bique ou bique. Vêtement fait en peau de bique :
2. Papa s'enveloppa dans sa vieille peau de bique, pelée aux coudes et au derrière, remonta son col, s'enfonça dans la nuit avec nous.
H. BAZIN, Vipère au poing, 1948, p. 109.
Loc. fig. Crotte de bique. Chose insignifiante :
3. Et c'est pourquoi vous vous êtes toujours conduits avec moi comme de mauvais frères. Parce que, n'est-ce pas, tout ce qui est Maublanc ou Leroy ou Rougier, qu'est-ce que c'est à côté des La Monnerie? De la crotte de bique!
DRUON, Les Grandes familles, t. 2, 1948, p. 197.
2. Péj. [En parlant d'une pers.] Vieille bique. Vieille femme aux os saillants :
4. Regarde donc ces vieilles biques dans les loges, avec leurs tas de trucs sur le corps! Est-ce que ça ne nous irait pas mieux, à nous autres, jeunesses?
RENARD, Journal, 1903, p. 806.
B.— P. ext., pop. Rosse, mauvais cheval. Votre carrosse ne courait pas vingt tours de roue sans atteindre ou croiser une sorte de rustaud juché sur une bique grise, crotté jusqu'en haut des chausses et sifflant une demi-douzaine de roquets bâtards (ADAM, L'Enfant d'Austerlitz, 1902, p. 338).
PRONONC. :[bik].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1509, 29 oct. « chèvre » (Cout. gén. de Troyes, art. 178 dans Nouv. Cout. gén., éd. Bourdot de Richebourg, t. 3, p. 252); 2. 1830 péj. fam. vieille bique « vieille femme » (H. MONNIER, La Portière, p. 41 dans Les Français peints par eux-mêmes, t. 3, 1841); 1864 id. « cheval » (ERCKMANN-CHATRIAN, Le Conscrit de 1813, p. 213).
Terme de la France du nord et du domaine franco-prov., d'orig. incertaine; peut-être altération de biche par croisement avec bouc (BL.-W.5, FEW t. 1, p. 360a, 2e hyp.), certains dér. de biche désignant la chèvre : ainsi dial. Centre bichette « chèvre » (JAUB. t. 2, p. 474). Cf. aussi DUR., qui atteste les formes « bouc » et « surnom vulgaire de la chèvre ». L'hyp. d'un rad. germ. bik (FEW, 1re hyp.; Rigenson dans St. neophilol., t. 29, pp. 13-38, v. aussi Rohlfs dans Arch. St. n. Spr., t. 198, p. 333) exprimant une idée de pointu, de saillant, et qui expliquerait l'antériorité de biquet sur bique, est douteuse, l'existence d'un germ. bik « chèvre » n'étant pas confirmée, FEW t. 1, p. 358a. L'hyp. d'une orig. onomatopéique bik, servant à appeler la chèvre (REW3, n° 1099), n'est peut-être pas à écarter.
STAT. — Fréq. abs. littér. :74.
BBG. — DAUZAT Ling. fr. 1946, p. 217. — DELAMAIRE (J.). Le Cerclier de Saint-Senoux. Vie Lang. 1970, p. 411. — ROHLFS (G.). Traditionalismus und Irrationalismus in der Etymologie. Etymologische Streitfragen. In : [Mél. Wartburg (W. von)], Tübingen, 1968, p. 205. — SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], p. 50, 53, 70, 73, 74, 100, 429; Ibid. t. 2 1972 [1925], p. 36, 91, 294, 295; Ibid. t. 3 1972 [1930], p. 404 (s.v. biques).

bique [bik] n. f.
ÉTYM. 1509; orig. incert., p.-ê. altér. de biche, par croisement avec bouc; Guiraud suppose une orig. commune avec biche, du lat. pop. bigica, bigitare, du rad. lat. big- (var. bis-) exprimant l'écartement, l'oblicité (« animal qui bondit de travers »).
1 Fam. (Vx ou régional). Chèvre. || Un troupeau de biques. || Une peau de bique : une peau de chèvre servant de vêtement.Ellipt. || Porter une bique.
1 La bique, allant remplir sa traînante mamelle (…)
La Fontaine, Fables, IV, 15.
2 Cependant, chaque soir, sur la route gelée, une carriole emportait le jeune docteur (…) sous sa peau de bique (…)
F. Mauriac, le Baiser au lépreux, XIV, p. 153.
3 (…) Côme de Lambrefault (…) tirait un louis d'or de son porte-monnaie de cuir fauve, le tendait au chauffeur engoncé dans une peau de bique (…)
P. Vialar, la Grande Meute, p. 6.
Loc. Crotte de bique.
Être bique et bouc, homosexuel à la fois passif et actif (cf. À voile et à vapeur).
2 (1830). Fam., péj. Fille, femme déplaisante (vieille, laide ou désagréable). || Une grande bique. || Vieille bique.
4 Lisa se pencha pour la suivre du regard, entre les crépines de l'étalage. Elle la vit traverser la chaussée et entrer dans le pavillon aux fruits.
— La vieille bique ! grogna Gavard.
Zola, le Ventre de Paris, t. I, p. 106 (1875).
3 (1864). Mauvais cheval. Rosse.
4 Loc. régionale. Tête de bique : personne têtue. Bourrique, mule (tête de).
5 (…) c'était un malheur d'avoir affaire à une tête de bique pareille.
R. Queneau, le Dimanche de la vie, p. 58.
DÉR. 1. Bicot, biquet, biqueter.
HOM. Bic.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bique — BIQUE. s. f. La femelle du Bouc, la Chèvre. Il ne s emploie que dans le style familier …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bique — n.f. Chèvre. / C est de la crotte de bique, c est sans valeur, sans qualité. / Vieille femme revêche : Une vieille bique. / Vieux cheval. / Bique et bouc, homosexuel passif et actif …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • bique — henne·bique; mo·zam·bique; …   English syllables

  • BIQUE — n. f. Nom familier de la chèvre. Une peau de bique …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • bique — (bi k ) s. f. 1°   Nom familier de la chèvre. •   La bique allant remplir sa traînante mamelle, LA FONT. Fabl. IV, 14. 2°   Voy. bouquet. ÉTYMOLOGIE    De même radical que l italien becco, bouc, qui, ainsi que le remarque Diez, est différent du… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • bique — antirabique arabique ascorbique bique clinorhombique cubique dissyllabique dithyrambique décasyllabique globique imparisyllabique isosyllabique monosyllabique octosyllabique orthorhombique parisyllabique phobique polysyllabique quadrisyllabique… …   Dictionnaire des rimes

  • BIQUE — s. f. La femelle du bouc, la chèvre. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Bique — Chèvre Pour les articles homonymes, voir Chèvre (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • biqué — alambiqué …   Dictionnaire des rimes

  • bique — nf. => Chèvre, Organe …   Dictionnaire Français-Savoyard